Contexte

 

Les équipes de recherche de HEI, de l'Université Jules Verne et de l'Université du Sussex contribuent à l'optimisation de moteurs diesels nouvelle génération.

Hausse du coût des énergies fossiles, sensibilité croissante des populations aux questions environnementales, respect des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre par les états de l'Union européenne… C'est tout le rapport à l'énergie qui est aujourd'hui à revoir, en particulier dans le domaine des transports.

Qu'il s'agisse du transport de marchandises, de déplacements de particuliers ou d'autres activités (machines outils, agriculture…), chacun recherche l'équilibre entre un coût maîtrisé, un impact environnemental limité et une fiabilité améliorée.

Dans le même temps, les motorisations de type diesel restent plébiscitées par les constructeurs, les entreprises de transport routier, fluvial et maritime et par les automobilistes, pour ses qualités reconnues de durabilité, de robustesse et de rentabilité économique.